Je dis «oui »

Extrait de l’adresse du Modérateur

lors de l’installation de l’Équipe pastorale, le 3 septembre 2017, à Mont-Joli.

 

Monseigneur,

Vous m’avez nommé modérateur d’une équipe responsable de l’animation pastorale de onze paroisses, invitées à prendre le tournant missionnaire que vous souhaitez pour le diocèse. Ce n’est pas une tâche facile, et j’imagine que vous le savez. Car après avoir parcouru le diocèse à plusieurs reprises, après avoir rencontré les prêtres œuvrant encore en paroisse, vous avez compris que leur vie n’est pas facile, qu’ils ne dorment pas au gaz, contrairement à ce que pensent bien des gens. Devant l’ampleur de la tâche, j’ai beaucoup plus le goût de reculer que d’avancer. Pourtant, je vous ai dit « oui » quand vous me l’avez confiée.

Oui, parce que, comme le prophète Jérémie, j’ai été un jour séduit par Dieu et, depuis ce jour-là, il n’arrête pas de me séduire. Après chaque souffrance, chaque déception, il m’apporte la consolation, la force nécessaire pour continuer. Il n’arrête pas de m’encourager en  passant par bien des personnes. La plupart sont ici, présents, dans cette assemblée. Je les remercie infiniment.

Je vous ai dit «oui», Monseigneur, parce que j’ai confiance en vous, et j’ai le sentiment que vous me faites confiance.

J’ai dit «oui», parce que j’aime l’Église, le Peuple de Dieu. Parce que je sais que cette Église, avant d’être humaine, elle est divine. Elle appartient à Dieu. Dieu ne la laissera sombrer. L’Église du Québec ne disparaîtra pas. Elle ne mourra pas. «Les portes de l’Enfer ne tiendront pas contre elle.» (Mt 16,18) À l’intérieur de cette Église, je veux être un veilleur chargé de veiller sur la petite flamme de la foi (qui vacille encore) afin qu’elle ne s’éteigne pas. J’ai la conviction que le jour où il le voudra, le Seigneur fera de cette petite flamme un grand brasier.

Je vous ai dit «oui», Monseigneur, parce que vous avez nommé une Équipe avec moi, et je compte sur la franche collaboration de chaque membre de cette Équipe.

Je dis «oui » parce que je compte également sur la collaboration de chaque baptisé, de chaque personne engagée dans les onze paroisses qui forment – pour le moment – l’Unité pastorale de La Mitis.

Merci, Monseigneur de la confiance que vous me faites en me nommant Modérateur de cette nouvelle Équipe pastorale. Merci aux membres de cette nouvelle Équipe que j’ai déjà rencontrés et qui acceptent de travailler avec moi. Merci aux différents comités et à tous les délégués des onze paroisses qui sont ici présents. Merci à toutes les personnes qui ont préparé cette célébration.

Que le Seigneur vous bénisse tous. Mes prières vous accompagnent.

 

Adrien Édouard,

modérateur